8 bienfaits de la gentillesse

Introduction

Nous connaissons tous la règle d’or : traitez les autres comme vous voulez être traité. Bien que ce soit un vieil adage que nous apprenons dès le plus jeune âge, il existe un certain nombre d’avantages réels associés à la façon dont nous traitons les autres. La science montre qu’en tant qu’enfants, nous sommes biologiquement câblés pour être gentils et nous pouvons développer davantage ce trait avec la pratique et la répétition. 

La gentillesse est définie comme la qualité d’être amical, généreux et prévenant. L’affection, la douceur, la chaleur, le souci et les soins sont des mots associés à la gentillesse. Alors que la gentillesse a une connotation signifiant que quelqu’un est naïf ou faible, ce n’est pas le cas. Être gentil exige souvent du courage et de la force. La gentillesse est une compétence interpersonnelle. 

1. Faites le jour de quelqu’un

Lorsque vous aidez les autres, il favorise des changements physiologiques positifs dans le cerveau associés au bonheur. Un large éventail de recherches a lié différentes formes de générosité à une meilleure santé, même parmi les malades et les personnes âgées.

Les chercheurs suggèrent qu’une raison donnée peut améliorer la santé physique et la longévité, c’est qu’elle aide à diminuer le stress, qui est associé à une variété de problèmes de santé.

Ouvrir les yeux signifie remarquer quand les autres souffrent. Un mot gentil, un sourire, l’ouverture d’une porte, ou aider à porter une lourde charge peuvent tous être des actes de gentillesse. Célébrer quelqu’un que vous aimez , faire des compliments honnêtes, envoyer un email remerciant quelqu’un, dire à quelqu’un comment il / elle est spécial pour vous, aider un voisin âgé avec le travail de jardin ou la nourriture, prendre une photo de quelqu’un et l’envoyer à la la nourriture et le don d’anciens vêtements et de choses dont vous n’avez pas besoin sont autant d’idées sur la façon de pratiquer la bonté. 

En partageant, en aidant et en trouvant des moyens d’améliorer l’esprit de communauté, vous pouvez donner beaucoup de gentillesse à d’autres gens. 

La gentillesse est une volonté de célébrer de tout coeur les réussites de quelqu’un d’autre.

La gentillesse consiste aussi à dire la vérité d’une manière douce quand cela est utile à l’autre personne. Recevoir des commentaires précis d’une manière aimante et attentionnée est une partie importante d’une relation de confiance. La gentillesse consiste à être gentil avec soi-même. Est-ce que vous vous traitez avec bonté ? Parlez-vous doucement et avec bonté à vous-même et prenez bien soin de vous ?

Faites sourire les gens que vous appréciez et peut importe leur statut social. Vous n’avez pas besoin d’une raison pour aider les gens.

Souvenons-nous juste d’être gentils les uns envers les autres. 😉

2. Agissez généreusement

Une façon d’être gentil est d’ouvrir les yeux et d’être actif lorsque vous voyez des gens dans le besoin. Avez-vous remarqué quand les gens pourraient utiliser un coup de main ?

Quand vous donnez, vous êtes plus susceptible de revenir. Lorsque vous donnez à d’autres, votre générosité est susceptible d’être récompensée par d’autres – parfois par la personne que vous avez donné, parfois par quelqu’un d’autre.

Ces échanges favorisent un sentiment de confiance et de coopération qui renforce nos liens avec les autres – et la recherche a montré que des interactions sociales positives sont essentielles à une bonne santé mentale et physique.

Un sentiment de communauté est créé lorsque les gens sont gentils avec ceux qui ont besoin d’aide. Agir généreusement non seulement augmente votre bonheur, mais il libère également  vous fait du bien dans votre cerveau – et stimule la créativité, la résilience et la résolution de problèmes. Le mois de gentillesse de notre éditeur lui a appris que la générosité ne doit pas être une grosse production. Quelque chose d’aussi petit qu’une conversation peut stimuler votre humeur et répandre de bonnes vibrations à ceux qui vous entourent. Il est vrai que nous nous sentons tellement mieux et plus performants quand notre responsable hiérarchique fait preuve de gentillesse.

Passez du temps à faire le bien dans votre communauté. Ajoutez vos propres actes généreux et réfléchissez à la façon dont cela change votre humeur et stimule les émotions positives.

3. Soyez sympathique

La gentillesse et l’empathie nous aident à établir des relations avec les autres et à avoir des relations plus positives avec les amis, la famille et même les parfaits étrangers que nous rencontrons dans notre vie quotidienne. En plus d’améliorer les relations personnelles, cependant, la gentillesse peut réellement vous rendre plus sain. Aider et soutenez une ou plusieurs personnes qui veulent aussi réussir.

Être gentil et généreux vous amène à percevoir les autres plus positivement et plus charitablement. Que ce soit dans un milieu professionnel ou personnel. Le fait de dire bonjour, de prendre des nouvelles de ses clients, de s’intéresser d’une manière sincère à leur bien être ! C’est déjà une marque d’intérêt qu’ils apprécient énormément. 

Ca demande beaucoup d’énergie mais ce moment de partage et d’échange nous apporte à tous beaucoup de satisfaction. C’est très important pour moi de répandre la bonne humeur et la gentillesse et je dois dire que la plupart du temps ça agit comme un boomerang !

4. Répondez avec gentillesse

La première personne que vous rencontrez aujourd’hui, que ce soit une connaissance ou un ami et peu importe le contexte – positif ou négatif – est une opportunité pour la gentillesse. Vous pouvez chercher à comprendre d’où ils viennent. Vous pouvez chercher à comprendre qui ils sont, ce dont ils ont besoin et quelles forces ou impulsions pourraient agir sur eux. Et vous pouvez les traiter bien et être mieux lotis pour cela.

5. Être gentil(le) n’empêche pas d’être respecté(e)

Beaucoup de personne se laisse humilier, se plient le dos pour ne pas être rejeté(e) et pour éviter les conflits. Ce qui est tout à fait compréhensible. Cela ne doit pas devenir une mauvaise habitude quand une personne abuse de votre gentillesse.

Parfois, la gentillesse est difficile. Parfois, cela signifie dire : « Non. » L’une des situations les plus courantes dans laquelle cela est le cas implique la ligne entre la gentillesse et l’habilitation. Par exemple, si quelqu’un continue de demander de l’argent pour acheter de la drogue, de l’alcool ou des dettes inutiles, il est plus gentil de refuser de leur prêter plus d’argent et de chercher d’autres moyens de les soutenir que de leur permettre de continuer. . Il pourrait être plus agréable (et se sentir plus à l’aise) à court terme de leur prêter ou de leur donner plus d’argent, mais cela ne les aide pas à long terme (et cela ne vous aidera probablement pas non plus). Si quelqu’un est aux prises avec des comportements ou des schémas malsains, il est parfois plus aimable de les laisser faire face aux conséquences de leurs actions que de continuer à leur permettre de continuer.

Mettez-vous des limites et soyez respectez.

Le même principe s’applique à votre relation avec vous-même. Il y a une différence subtile mais importante entre les auto-soins et l’indulgence envers soi- même. L’auto-soin a rarement l’air joli ou se sentir à l’aise dans le moment. Parfois, la gentillesse consiste à se lever et à aller au gymnase, même s’il fait froid, qu’il pleut et que vous préférez rester au lit.

La vraie gentillesse peut être dure et cela peut vous faire sentir moins que gentil. Mais même quand vous dites non à vous-même ou aux autres, vous pouvez le faire à partir d’un lieu d’amour et de compassion.

6. Pratiquez l’amour-propre

Il s’agit de vivre avec intégrité, de savoir quels sont vos principes et vos caractéristiques éthiques importantes et quels sont les bons et les mauvais moyens dans votre vie.

Cela signifie aussi que vous vous traitez comme vous le feriez pour n’importe qui d’autre. Nous parlons et entendons habituellement parler de gentillesse envers les autres, mais la gentillesse envers vous-même est tout aussi importante. Vous avez sûrement entendu le sentiment que vous ne pouvez pas aimer les autres jusqu’à ce que vous puissiez vous aimer. Bien je pense que la façon dont vous vous traitez et vous parlez devient la base à partir de laquelle vous abordez vos autres relations . Donc, la gentillesse ne concerne pas seulement la façon dont vous traitez les autres, mais aussi les mêmes intentions et les mêmes comportements.

Oui, c’est vrai, vous devriez être gentil avec vous aussi. 🙂Souvent, nous nous retenons d’être gentils parce que nous ne savons pas quoi faire ou nous ne pensons pas que nos actions auront un impact, mais ils le font. La recherche le prouve.

Être gentil avec soi-même est une de ces choses qui semble facile dans la conversation mais difficile dans la pratique. Pour tourner la générosité vers l’intérieur. Faire des actes qui vous permettent de vous apprécier, de réfléchir et de grandir. Il faut de la patience, de la persévérance et de l’auto-compassion, un rappel dont nous avons besoin plus d’une fois par jour. Être gentil(le) avec soi-même c’est de se sentir bien. Mais prendre le temps de vous complimenter, de nourrir votre auto-compassion. 

C’est un cadeau qui vaut la peine d’être donné.

7. Prendre du recul 

Dans notre entourage, il y a des personnes qui aiment donner des conseils même si on leur a rien demandé. Ne prenez pas comme une attaque si ça part de bon sentiment. Ces personnes veulent vous aider à réussir et c’est tout à fait normal quand on apprécie une personne qu’on estime. Vaut mieux avoir une personne bienveillante qui veut vous voir réussir que de flatter votre égo en disant que tout est bon et bien par intérêt.

Soyez reconnaissant(e) envers cette personne qui vous veut du bien. Ne laissez pas votre égo prendre le dessus. Car on est souvent irrité par des critiques négatives, les personnes qui vous apprécient vous donne des critiques constructives pour vous permettre de vous améliorer. La vie est une leçon, une épreuve.

Je vous recommande deux très bons livres « Comment se faire des amis » et « Les quatre accords toltèques » que vous serez surpris de leur puissance. J’ai appris beaucoup de choses grâce à ces livres. Le milliardaire Warren Buffet avait lu le livre « Comment se faire des amis » quand il était plus jeune et ce livre l’a beaucoup aidé la relation avec les autres. Ne sous estimez pas la puissance de ces deux livres !

8. Apprenez plus sur les autres et communiquez

La compréhension des autres est essentielle à la gentillesse. En faisant l’effort d’apprendre les conditions de vie et les valeurs des autres que vous pouvez accroitre votre compréhension. Cela aiguisera votre sens de la connexion avec les autres en général. Etablissez des connexions réelles avec cette personne et apprenez à mieux à la connaître et vous verrez des choses bénéfiques par la suite.

L’échange est la clef de la gentillesse car c’est grâce au dialogue que l’on instaure une relation de confiance, des rapports honnêtes. En compatissant envers l’autre montera de l’estime envers vous sans crainte de recevoir des jugements. Soyez solidaire et honnête envers l’autre.  

Conclusion

Ce n’est pas un jugement des autres (ou vous-même) ou un rejet des autres (ou de vous-même), même si vous dites non à quelque chose ou quelqu’un.

L’empathie est la capacité de comprendre la situation, l’expérience, les sentiments et les comportements de quelqu’un d’autre et c’est le fondement de cette préoccupation. Si vous voulez être généreux envers ou aider quelqu’un, vous devez d’abord comprendre où ils sont et ce qu’ils ont à faire – le bien et le mal. Même si vous n’êtes pas d’accord avec les choix ou les comportements de quelqu’un et que vous décidez de ne pas les laisser aller de l’avant, vous pouvez toujours être en empathie avec eux.

Cela commence par l’empathie pour vous-même. Si vous êtes tous obligés d’aider quelqu’un, vous vous sentez frustré, en colère ou plein de ressentiment, vous devez être honnête à ce sujet, du moins avec vous-même. Soyez juste sincère et vrai.

La gentillesse est de trouver la compassion et la compréhension de l’endroit où l’autre personne est dans sa vie et son voyage tout en maintenant ses propres limites et en respectant ses propres besoins.

Et quand vous voulez aider quelqu’un, il le fait sur la base d’une véritable compassion pour un être humain ou une créature, pas pour créer une dette ou pour essayer de vous faire paraître bien. La bonté agit sans attente de réciprocité ou de reconnaissance, bien qu’il n’y ait rien de mal à profiter de ces choses ou les bons sentiments montrant que la gentillesse génère en nous.

La gentillesse est un merveilleux, beau complexe, de qualité. C’est aussi quelque chose qui vous est profondément personnel. 

La science montre que certains des avantages de la gentillesse sont :

• Amélioration du fonctionnement du système immunitaire
• Diminution des niveaux de stress
• Sentiments de sens et de but
• Un sentiment d’appartenance

C’est super, n’est-ce pas ?

La gentillesse c’est bon pour la santé ! Alors soyons gentils ! Qu’en pensez-vous ? Dites-le moi en commentaire. N’hésitez pas à les partager ci-dessous ou sur Facebook et Twitter ! 🙂

Partagez. C’est bon pour le karma. 😉

Voir les autres articles

– 10 manières de booster votre productivité

– 10 manières de booster votre créativité

Praesent Aenean sit consectetur accumsan dapibus consequat. mi, dolor venenatis Sed efficitur.